février 23, 2021

FORMATEURS DE CHIENS: À QUELS CHANGEMENTS À LONG TERME ATTENDENT-ILS À LA SUITE DU COVID-19?

Par admin2020


Avez-vous suivi des cours de dressage de chiens avec votre chien ou embauché un dresseur de chiens pour travailler avec vous et votre chien à votre domicile? Vous vous demandez comment les propriétaires de chiens assistent à des cours ou travaillent en tête-à-tête avec des dresseurs de chiens pendant le verrouillage du coronavirus? Réponse facile: ils ne le sont pas!

Au lieu de cela, les dresseurs de chiens se sont efforcés d’offrir une formation et des conseils comportementaux d’une manière qui n’est certainement pas «en personne», à moins que vous ne vouliez dire virtuellement! Cela n’a pas été facile, mais pour de nombreux entraîneurs, c’est un défi qu’ils ont relevé et relevé: des cours, des conseils de comportement, la formation des chiots sont tous disponibles – en ligne.

J’ai demandé aux dresseurs de chiens quels changements à long terme dans la formation ils attendaient du COVID-19.

Ben Bennink (New York) Je suis devenu entièrement virtuel, mais ce n’est pas entièrement un changement car j’ai toujours proposé cette option. Tant que je suis capable d’observer le client interagir avec le chien et de communiquer avec lui, je suis capable de faire mon travail efficacement. La chose la plus importante pour moi est que mes clients soient en sécurité et en bonne santé. J’ai constaté un léger ralentissement de l’activité totale – je ne sais pas si c’est en raison de difficultés économiques, d’une aversion pour le travail à distance, les deux ou autre – mais je suis heureux de pouvoir fournir un service de qualité aux gens de manière à protéger tout le monde.

Ma plus grande peur serait de retourner au conseil à domicile et d’agir en tant que vecteur, infectant l’un de mes clients. Cela pour moi est horrible au-delà de l’imagination.

Mon plus grand espoir est que les gens croient que nous pouvons toujours fournir des conseils de qualité à distance (je n’ai vu que des réactions légères sur ce sujet personnellement, mais pas nul).

Bon chien saratoga

https://www.gooddoggysaratoga.com/

Plus Frankl (Québec) Mes sessions étaient des réunions Zoom virtuelles jusqu’à maintenant. À partir de lundi, je verrai les clients en personne dans leur arrière-cour avec des mesures de sécurité en place (masques, éloignement social). Les arrière-cours sont bien pour l’été et l’automne, mais je m’inquiète l’hiver quand il fera -20 degrés. Je suis reconnaissant de pouvoir faire des sessions virtuelles, mais je trouve parfois difficile de convertir des clients en sessions virtuelles à partir de sessions en personne. Ce qui est positif, c’est que cette pandémie m’a poussé à enfin commencer une formation virtuelle et des consultations, ce que je pensais faire depuis un certain temps. Cependant, j’ai dû prendre un emploi à temps partiel, qui deviendra ma nouvelle réalité. J’espère simplement que les clients sont convaincus qu’ils peuvent toujours répondre à leurs besoins.

Stacy Braslau-Schneck (Californie) Depuis que j’enseigne sur rendez-vous vidéo maintenant, j’aime vraiment savoir que je fais un travail plus consciencieux en transférant certaines de mes connaissances et compétences mécaniques aux propriétaires / clients, afin qu’ils puissent être un meilleur problème -solveurs et formateurs eux-mêmes. Cela incitera leurs chiens à les écouter davantage et améliorera leur lien. Les comportements des chiens s’améliorent à peu près aussi rapidement que si j’avais fait un «jumpstart» pratique, et je pense que les comportements finiront par être plus forts et plus cohérents à la maison. Il y a un avantage dans le fait que j’ai pu travailler avec des familles en dehors de ma région immédiate. Cela me manque cependant de pouvoir toucher les chiens!

Le Wag’N’Train de Stacy

http://www.wagntrain.com/

Alisha Ardiana (Californie) Jusqu’à nouvel ordre, toutes les consultations se feront via Zoom / FaceTime. Je n’entrerai pas chez les clients. Je ferai n’importe quel dressage de chien à l’extérieur.

Je demanderai au client d’avoir un casque et un téléphone lorsqu’il travaille à l’extérieur, au cas où j’aurais besoin de plus de distance. Je suis en fait étonné que les consultations soient plus faciles que prévu. Je suis capable de montrer aux gens à quoi ressemble l’aménagement de ma maison, je suis capable de montrer ma collection massive de jouets – je demande à mon chien de faire une démonstration. Je fais principalement des consultations de chiots en ce moment. Mais je suis également reconnaissant de pouvoir gérer ma propre entreprise et de décider de mes propres paramètres. Lorsque je travaillais à la SPCA de San Francisco, les incendies causaient une qualité de l’air qui me mettait très mal à l’aise. C’était douloureux pour moi d’enseigner et j’avais l’impression que ce n’était pas sécuritaire pour mes élèves et mes chiens. Malgré mes meilleures intentions, je n’ai jamais été autorisé à annuler mes cours.

J’ai également dû rejeter plus de clients, si les e-mails initiaux sont difficiles. J’ai souvent des clients qui pensent que leur chien pose problème. Ils sont passés par plusieurs entraîneurs, et il s’agit davantage de changer leur perception de leur propre animal. Je vis à San Francisco et je reçois beaucoup de chiens craintifs et réactifs en laisse. Le renforcement positif peut être difficile à vendre pour certaines personnes. J’ai trouvé que je réussis énormément lorsque je démontre en personne ce dont le chien est capable. Mais je ne sais pas comment je peux faire ce saut via Zoom.

empawthy

http://www.empawthy.com/

Photo par April Shoe

Trish McMillan (Caroline du Nord) Je suis surpris de voir à quel point je peux enseigner les concepts par Zoom, en faisant une démonstration avec un de mes chiens ou un chien en peluche. Le plus dur est de vendre le concept de cours à distance aux clients. C’est en fait mieux à certains égards avec mes clients chats parce que les chats ne se cachent pas!

Michael Shikashio et moi avons également déplacé nos séminaires vers Zoom livestream, ce qui permet aux gens d’économiser des frais de déplacement et d’hébergement. Un entraîneur inconditionnel de Singapour est resté éveillé toute la nuit deux nuits de suite pour assister à notre dernière!

Je fais aussi de la socialisation des chiots à la ferme, où je peux exposer les chiots à mes amis chiens, ainsi qu’à des poulets, des chèvres, des chevaux et un vieux chat grincheux. Nous faisons également des excursions quotidiennes pour découvrir le monde et rencontrer mes amis et leurs chiens, avec moi à distance.

Trish McMillan – Consultante certifiée en comportement animal

https://trishmcmillan.com/

Hélène Saint-Pierre (New Hampshire) Je pense qu’il y aura des changements importants à long terme pour beaucoup d’entre nous qui dressent des chiens, certains bons et d’autres mauvais. Et franchement, certains entraîneurs vont sérieusement lutter avec les ajustements, mais beaucoup d’entre nous qui entraînons des humains plus que des chiens depuis un certain temps vont changer rapidement. Certaines choses que je fais actuellement consistent à organiser tous les cours de groupe à l’extérieur. Chaque station pour les clients est un drive-in – ils se garent, travaillent leurs chiens, puis partent. J’ai une installation de 3600 pieds carrés que je n’utiliserai que s’il fait trop chaud ou s’il pleut, mais tous les accessoires, chaises, etc., ne seront pas présents. En conséquence, il faudra faire plus d’exercices de travail corporel et cela sera amusant pour les gens à apprendre.

Je vais garder cette configuration pendant au moins six mois, et je suis en train de débattre de la tenue de cours d’hiver en personne ou en ligne maintenant. C’est énorme, cependant – dans le passé, s’il neigeait, nous annulions simplement les cours. Maintenant, parce que nous avons appris à enseigner virtuellement à des groupes, nous pouvons continuer à faire apprendre aux chiens de manière cohérente et il n’y a aucune excuse. J’ai pu travailler avec des clients en Californie, en Italie, etc. et les aider. J’ai également ajouté des ateliers Zoom mensuels bon marché sur toutes sortes de sujets et j’utilise mon propre chien pour faire une démonstration – les gens adorent ça! Et c’est aussi génial pour les enfants qui s’ennuient.

Changements à long terme: je ne pourrai plus simplement aller plus loin et prendre la laisse d’un client pour l’aider – ce changement va durer. Il faudra que mon coaching verbal devienne encore plus précis, mais honnêtement, je le fais depuis longtemps. D’autres entraîneurs plus punitifs, je pense, auront du mal avec cela et j’espère que cela les forcera potentiellement à changer de style d’entraînement – cela pourrait être une bonne chose pour les chiens.

La formation sur les salutations – comme marcher et serrer la main des clients pour pratiquer le chien à ne pas sauter – est maintenant définitivement abandonnée, je pense. Du moins, jusqu’à ce qu’il y ait un vaccin. Encore une fois, cependant, cela sera bénéfique pour les chiens – apprendre que toutes les personnes qu’ils rencontrent ne peuvent pas venir dire bonjour – et cela réduira considérablement l’excitation conditionnée.

La socialisation des chiots sera toujours au premier plan pour moi. Que nous organisions des groupes de jeux mains libres ou que nous fournissions des ressources pour des moyens sûrs de socialiser les jeunes chiens avec le monde et d’autres animaux, je modifierai et ajusterai cela au besoin pour m’assurer que les chiots de mes clients bénéficient de cette exposition. Cependant, je ne ferai plus de grands groupes de lecture (présents par le propriétaire). Je demande à des chiots de venir jouer chez moi pour la journée pour obtenir de l’aide supplémentaire, et grâce à la configuration que j’ai, je peux le faire sans aucun contact. Super génial pour toutes les personnes impliquées.

En ce qui concerne le B-Mod et le travail privé, je peux et ai fait la majorité de cela en ligne et via Zoom, avec des réunions occasionnelles en personne à l’extérieur. J’ai l’intention de continuer cela pendant longtemps. J’explique aux clients que je n’ai pas besoin de mettre la main sur un chien agressif pour les aider. Voir leur environnement via Zoom est en fait PLUS utile que leur venue à mon bureau. Les chiens réactifs s’en réjouissent d’ailleurs. Je vais continuer à faire mes évaluations d’abris à des distances sûres et masquées, bien sûr.

Pour le dressage de chiens, je pense que l’impact à long terme du COVID-19 n’est pas aussi important que nous le pensons, mis à part l’économie qui affecte l’opinion des gens à son sujet (plus comme un luxe qu’une nécessité) et la baisse de la demande – bien que le temps ait encore à dire à ce sujet. L’idée que nous devons toucher les chiens, toucher les gens et saluer tout le monde devait changer bien avant le COVID-19. Le virus l’a implémenté plus rapidement et nous a donné un coup de fouet. Mais avec le temps, nous nous ajusterons!

Pas de formation de chien d’affaires de singe

http://www.nomonkeybusinessdogtraining.com/

La semaine prochaine: plus d’informations de la part des dresseurs de chiens sur les changements à long terme auxquels ils s’attendent dans la formation des chiens.